Drapeau

Jardins de la Paix 2018
Vimy, France
Production en cours

Conception et réalisation :
Karyna St-Pierre, Pierre-Yves Diehl, Julie Parenteau

Les amis : Arts & Jardins Hauts-de-France, Entreprise Hublart, Conseil des Arts et des Lettres du Québec

Drapeau fait partie des quinze installations paysagères sélectionnées pour le nouveau circuit mémoriel des Jardins de la Paix situé dans la région des Hauts-de-France. Ce parcours offre des projets innovants et pérennes aux couleurs des nations ayant combattus sur le sol français pendant la guerre de 1914-1918.
Implanté sur le site du Mémorial national du Canada à Vimy, l’installation Drapeau a été choisi pour représenter le Canada. C’est un jardin inspiré de la forêt boréale et se compose de plantes indigènes du Canada. Il fait écho à la nordicité et à la symbolique du drapeau blanc. Il se divise en trois espaces traversés par un chemin blanc. Au commencement se trouve Les Aurores Boréales. C’est le premier monde. La première voile-graminée. Elle est légère, étincelante, mouvementée et lumineuse comme un champ fleuri. À l’intérieur d’un périmètre rectangulaire se trouve la Voie Lactée. Elle se compose d’une cinquantaine d’amélanchiers canadensis. C’est un espace où gravitent des milliers d’étoiles, des mondes de sous-bois, des fougères-nébuleuses et des perles blanches. Ce monde est scintillant et apaisant. Au centre se trouve le troisième monde. C’est la Danse. Il abrite un hêtre centenaire tombé sur le terrain de Vimy et recyclé pour le jardin en assises. Comme un spectateur du passage de millions de visiteurs en quête de paix depuis un siècle sur le site, l’arbre vibre de témoignages chargés d’histoires. C’est un lieu de rencontres et de contemplation.

Les floraisons blanches des plantes, les troncs gris pâles des amélanchiers, ainsi que la structure géométrique de la Voie Lactée rappellent le drapeau blanc, symbole universel de la paix. L’enveloppe blanche du décor est une métaphore des paysages enneigés. Elle renvoie à l’image d’un ciel et d’une terre unis dans un même blanc paisible et lumineux. La verticalité des amélanchiers et leur présence singulière dialoguent avec l’architecture présente sur le site. Les floraisons successives sont des milliers de drapeaux blancs qui dansent au gré du vent et des saisons. Ces drapeaux universels symbolisent un dialogue céleste sans frontière, rassembleur, vivant et harmonieux.